B. Brasseur, Hallo, hallo, hier radio Laken, 2010

Met de ondertitels: “De pioniersjaren van de radiotelegrafie en -telefonie in België en haar ex-kolonie” en “De zaterdagconcerten van radio Laken in 1914″. Auteur: Bruno Brasseur.
Het boek werd in eigen beheer uitgegeven. Het telt 231 blz, met uitgebreide bibliografie en index.

Avec les sous-titres: “Les années pionnières de la radiotélégraphie et de la radiotéléphonie en Belgique et dans son ancienne colonie” et “Les concerts du samedi de radio Laeken en 1914”. Auteur: Bruno Brasseur. Le livre a été publié à compte d’auteur. Il comporte 231 pages, avec une bibliographie et un index exhaustif.

Het verhaal van dit boek werd nooit eerder aaneensluitend geschreven. Hoewel België op gebied van draadloze telegrafie en – telefonie kon meepraten op wereldniveau, zijn er slechts over elke fase korte fragmenten terug te vinden, her en der verspreid.
Het boek beschrijft de periode van bij de opkomst van de nieuwe uitvinding tot aan de Grote Oorlog. En gezien de ontwikkeling van de telegrafie in België in grote mate gericht was op Kongo, omdat communicatie in dat onmetelijk land (80 keer België) een absolute noodzaak was, worden de pioniersjaren in onze vroegere kolonie ook behandeld. Die jaren werden dan ook met een primeur afgesloten.
Toch zullen we even uitlopen in de oorlog, want waar zeker weinigen onder u van op de hoogte zijn, is de bouw van een raadselachtige geheime zender-ontvanger te Baarle-Hertog, onze enclave in Nederland, onder het woedende oog van de Duitsers. Zelfs Nederland was daar aanvankelijk niet van op de hoogte!

Hoofdbrok is natuurlijk het verhaal van de zenders van Laken, in de villa Lacoste, niet ver van het  koninklijk paleis. Daar werd niet alleen een school gebouwd waar telegrafisten opgeleid werden en onderdelen gebouwd voor Kongo, maar ook een grote zender die er in 1913 reeds in slaagde de afstand Brussel-Boma (6.300 km) te overbruggen. Een wereldprestatie in die tijd! En natuurlijk onze telefoniezender die tot augustus 1914 concerten verzorgde tot aan de inval van de Duitsers. Hiervoor gebruikten ze een heuse “koffiemolen” (afgebeeld op de voorkant van het boek).
Maar u vindt er ook het verhaal van de eerste officiële testen te De Panne, met een zoveelste primeur voor België, de repetitor van Guarini, de telefoniesuccessen van Goldschmidt in 1907, en zoveel meer.
Dit alles opgeluisterd met tientallen, soms zeldzame foto’s.
Je kan het boek downloaden door op onderstaande link te klikken. In verband met de auteursrechten verwijzen we naar “copyright” in het hoofdmenu.


L’histoire de ce livre n’avait jamais été écrite d’une façon continue. Bien que la Belgique ait pu dire son mot dans le monde de la télégraphie et de la téléphonie sans fil, il n’y a que de courts fragments à trouver par ci, par là, éparpillés à chaque phase. Le livre décrit la période allant de l’émergence de la nouvelle invention jusqu’à la Grande Guerre. Et étant donné que le développement de la télégraphie en Belgique a été largement concentré sur le Congo, parce que la communication dans ce pays incommensurable (80 fois la Belgique) était une nécessité absolue, les années pionnières dans notre ancienne colonie sont également couvertes. Ces années se sont terminées par un scoop. Nous allons cependant pousser un peu plus profondément dans la période de guerre, car ce que certainement peu d’entre vous connaissent, c’est la construction d’un énigmatique émetteur-récepteur secret à Baarle-le-Duc, notre enclave aux Pays-Bas, sous l’œil furieux des Allemands. Même qu’au début les Pays-Bas n’en étaient pas au courant!

L’élément principal est bien sûr l’histoire des émetteurs de Laeken, dans la villa Lacoste, non loin du palais royal. On y a non seulement construit une école où des télégraphistes ont été formés et des pièces pour le Congo, mais aussi un grand émetteur qui avait déjà réussi à combler la distance entre Bruxelles et Boma (6 300 km) en 1913. Une réalisation mondiale à cette époque! Et bien sûr notre émetteur radiotéléphonique qui émettait des concerts jusqu’en juillet 1914, à la déclaration de guerre. Pour cela, on a utilisé un véritable “moulin à café” (sur la photo au recto du livre).
Mais vous trouverez également l’histoire des premiers tests officiels à La Panne, avec encore un autre scoop pour la Belgique, le répétiteur Guarini, les succès radiotéléphoniques de Goldschmidt en 1907, et bien plus encore.
Tout cela, agrémenté de dizaines de photos, parfois rares.
Vous pouvez télécharger le livre en cliquant sur le lien ci-dessus. En ce qui concerne le copyright, nous référons à “copyright” dans le menu principal.

Hallo, hallo, hier Radio Laken …