2014-2018, W. Alenus, Force Publique, Bas-Congo – Tabora, 1914-1918

Willy Alenus, Première guerre mondiale (1914-1918), la Force Publique Belgo-Congolaise entre le Bas-Congo et Tabora, une guerre dont la F.P. sortit victorieuse, pp 214, 2014-2018.
Extraits de la Revue du Cercle Royal des Anciens Officiers des Campagnes d’Afrique (CRAOCA) – Bruxelles.

Quelques extraits du livre.

Pages 7-8.
Le début du récit relate les premières semaines d’août 1914. Très tôt étaient disponibles les trois bateaux-glisseurs de l’inventeur Robert Goldschmidt, les “Netta“, “Stéphanie” et “Dicky”, aux noms correspondants à ceux de trois de ses cinq enfants. Tout au long de l’histoire, ces bateaux jouèrent un rôle très important.
Goldschmidt est aussi le responsable principal de l’installation en 1912 du réseau de la télégraphie sans fil (T.S.F.) au Congo Belge. Comme les bateaux, la T.S.F. a eu une importance capitale pendant la guerre.
G.M. sont les initiales du nom de Georges Moulaert.

Page 20.
Un bon mot pour les vielles troupes territoriales congolaises.

Pages 26-27.
Le vapeur portugais renfloué par Wall était le “Luso”, un vapeur de 500 tonnes. La compagnie d’assurance l’avait abandonné, et Wall le remit à flot et fit les réparations nécessaires. Grâce à son initiative, le navire reçut effectivement son nom. Depuis lors, il fit encore pendant des années la navette Matadi-Boma-Loanda (voir “Tussen vonk en omroep“, p 19 sur ce site).

Pages 192-193.
La biographie d’Aimé Behaeghe est à consulter sur ce site en néerlandais et en anglais.